Recommandations lors de l’achat d’un sac de randonnée de grande capacité:


Capacité recommandée :

Il n’y a pas vraiment de règles en ce qui concerne la contenance nécessaire à un sac à dos. Il y a cependant deux facteurs majeurs à prendre en compte au moment de choisir ce dernier. Il faudra en effet prendre en considération le nombre de nuits en autonomie que vous souhaitez passer ainsi que le type de temps et de température auquel vous allez vous frotter (le plus froid il fera, le plus épais il faudra que votre sac soit). Il faudra aussi bien sûr évaluer la place que prend votre matériel et surtout si ce dernier est compressible ou non. Dans le cas où ces sacs sont trop grands ou volumineux pour votre utilisation, nous vous recommandons de consulter notre article sur les sacs de moins de 40 litres.

La plupart des randonneurs en autonomie partent pour l’équivalent de deux ou trois jours. Pour ces derniers, un sac entre 50 et 70 litres fera largement l’affaire. Un sac comme l’Osprey Atmos par exemple permet d’avoir un sac de poids limité ainsi que d’emmener l’essentiel de votre matériel avec vous. A partir d’une contenance de 60 litres, vous pourrez emmener avec vous quelques extras (idéal pour les parents avec enfants en bas âge par exemple). Nous avons classé les sacs en trois catégories de contenance pour vous donner une idée de ce qui serait adapté à votre utilisation :

  • Pour une nuit : 35-55 litres
  • Pour un week-end : 45-70 litres
  • Pour plus de trois jours : Plus de 60 litres

Rembourrage et support d’un sac de randonnée :

Un des facteurs importants lors de la sélection d’un sac à dos de grande capacité est le rembourrage présent au niveau des épaules, du dos et de la ceinture.

Sac à dos Tuttorando

Un sac à dos bien conçu placera la majorité du poids au niveau de vos hanches. Les épaules ne devraient supporter qu’une petite partie du poids. Le plus important est que le sac soit bien collé au dos pendant la marche.

Le rembourrage présent dans les zones évoquées ci-dessus rajoute bien évidemment du poids au sac. Les fabricants essaient donc de trouver le bon compromis entre poids et confort. Tous les sacs en comporteront à l’exception peut-être des sacs ultralégers utiles po

ur une nuitée. En ce qui concerne le rembourrage en lui-même, nous recommandons plutôt un rembourrage ferme plutôt qu’un rembourrage mou ayant tendance à se replier sur lui-même. Certes le rembourrage mou offre plus de confort lors des premières utilisations, mais il aura tendance à perdre en confort avec le temps et d’autant plus si vous comptez transporter des charges relativement lourdes.

Certains sacs ultralégers ne sont pas équipés de rembourrage au niveau des épaules et/ou de la ceinture. Dans ce cas-là, il faudra embraquer le minimum de matériel avec vous, sinon la randonnée risque vite de s’avérer désagréable. Nous recommandons de ne pas dépasser les 10-15 kilogrammes avec un sac sans rembourrage.

L’agencement du sac :

Quand vous transportez toutes vos affaires dans un seul et même objet, le rangement est d’une importance ultime. Comme quand vous partez en vacances en voiture, il faut pouvoir tout ranger et surtout le ranger au bon endroit.

Le compartiment principal :

A peu près tous les sacs à dos imaginables (ceux de cette revue compris) seront équipés d’une grande poche centrale. Cette ouverture doit être suffisamment large pour pouvoir accueillir des objets assez larges. Que la fermeture se fasse avec un cordon de serrage ou une fermeture éclair n’a pas d’importance. Le vrai plus est une fermeture éclair latérale. Cela vous permet d’accéder aux objets stockés dans le bas du sac sans avoir à déplacer tous ceux stockés au-dessus. Pour le peu de poids additionnel, il y a une réelle valeur ajoutée.

Les poches extérieures :

Le couvercle du sac (partie venant se placer au-dessus de la fermeture du compartiment principal) est l’endroit idéal pour stocker des objets légers (lampe frontale, téléphone, clés…). Les poches placées sur les parties latérales du sac sont-elles idéales pour stocker des objets auxquels vous souhaitez avoir accès facilement (K-way, gourde, barre énergétique, appareil photo…). Les sangles peuvent aussi servir à accrocher un piolet ou des bâtons de randonnée.

Les sangles de compression :

Les sangles de compression permettent de maintenir le sac proche du dos ainsi que de le maintenir bien en place lors d’une activité. Additionnement, elles permettent aussi d’accrocher certains objets à votre sac (piquets de tentes, bâtons de marche…). REI par exemple permettent développe des technologies afin que les sangles soient les plus efficaces possibles. Le but étant de répartir la majorité du poids sur les hanches et le bas du dos de l’utilisateur.

Ventilation d’un sac de randonnée :

La ventilation du panneau dorsal ainsi que des sangles de hanche est très importante. Trouver un sac avec une ventilation suffisante peut être un peu difficile car le but du rembourrage du sac est de coller le maximum à la forme du corps. Ce qui est contradictoire avec une ventilation optimale. Le design des panneaux de rembourrage est donc crucial. Il faut que ces derniers soient morcelés afin de permettre la ventilation. Le résultat est souvent des motifs de sueur correspondant aux parties rembourrés sur votre dos. Le système Anti-Gravity créé par Osprey est à notre goût le système proposant la meilleure ventilation (voir Atmos AG).

Protection contre l’eau :

La plupart des objets que nous mettons dans notre sac sont susceptibles d’être sensibles à l’humidité (smartphone, appareil photo ou même sac de couchage). La résistance à l’humidité et à l’eau doit donc être votre plus grosse priorité. La majorité des sacs sont résistants à l’humidité grâce à leur fabrication en Nylon endurci. Une pluie forte et régulière aura toutefois raison de cette étanchéité superficielle. Certains sacs sont équipés d’une couche waterproof à l’intérieur du sac. Les sacs Gregory notamment sont très bien équipés. L’alternative est d’acheter une bâche de protection pour les sacs de randonnée nous recommandons la Osprey Utltralight Raincover.

Sac à dos ultralégers :

Sac à dos Tuttorando 3

On ne va pas se mentir, l’idée de réduire le poids d’un sac au maximum est très attirante. Bien que cela soit attractif, ce changement ne se fait pas sans de larges compromis. Le « luxe » que proposent les sacs à dos de plus de 50 litres est à oublier. Dans les sacs de moins de 40 litres, le compartimentage sera largement simplifié, le rembourrage moins épais et surtout, le cadre du sac ne sera pas aussi robuste (Peu de sacs comportent un cadre en métal en dessous de 50 litres de contenance).  Le tissu utilisé sera aussi plus fin sur un sac à dos ultraléger ce qui le rendra évidemment plus sensible aux chocs et aux déchirures. En prenant en compte le fait que toutes vos affaires seront contenues dans ce sac, il ne faut pas prendre à la légère la décision de s’équiper avec un sac ultraléger.

Les sacs ultralégers ont bien sûr aussi beaucoup d’avantages. Ils vous font porter moins de poids inutile, permettent de réduire la pression sur les épaules et permettent de couvrir plus de trajet en une journée. Les nouvelles technologies et les matériaux de plus en plus légers vont aussi réduire le nombre de compromis nécessaires à l’utilisation d’un sac ultraléger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *